ferme (x)

Welcome to the Four Directions Teachings.com


ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE – LES QUATRE POINTS CARDINAUX


Aînés

M. Reg Crowshoe, M. Geoff Crow Eagle, Mme Maria Crowshoe

Nation

Pieds-Noirs

Plan de cours

Niveau avancé (10e à 12e année)

Temps requis

3 à 4 heures

Liens avec d’autres disciplines

  • Les sciences politiques
  • Le droit
  • L’architecture

Enseignements traditionnels

  • Le tipi
  • Le modèle du cercle
  • Le symbolisme du tipi
  • La gouvernance

Sommaire à l’intention de l’élève

Le Tipi

Le tipi des Pieds-Noirs donne l’impression d’être raffiné dans son architecture et dans ses usages. Caractérisé par une structure de forme circulaire, avec un foyer en son centre et une ouverture dans le haut, le tipi ne comporte ni plancher en dur, ni meuble ni plafond et on y accède par une entrée unique. Des perches servent de soutien au recouvrement, constitué de peaux d’animaux – bison et chevreuil dans le cas des Pieds-Noirs. Grâce à sa forme circulaire et à l’ouverture pratiquée dans le haut, le tipi permet l’évacuation de la fumée provenant du foyer de même qu’une saine circulation d’air dans l’espace habité. Les tipis servaient d’habitations et leur construction se faisait à partir de matériel que l’on pouvait monter et démonter rapidement, ne laissant qu’une trace sur le sol.  On les utilise toujours aujourd’hui à l’occasion de cérémonies particulières.

Le modèle circulaire

Sur le plan des valeurs culturelles et de la fonctionnalité, le tipi est conçu de manière telle qu’il répond parfaitement aux besoins de la société pied-noir traditionnelle. Sa forme circulaire favorise la communication face à face puisqu’elle inspire un sentiment d’équité et incite à la participation et au consensus tout au long du processus de discussion et de prise de décision. Il n’y a nulle part où se cacher dans un cercle. Le cercle représente tout ce qui est relié à l’univers, les quatre points cardinaux, les quatre saisons, les quatre éléments, les quatre plantes médicinales sacrées, etc. L’ouverture du haut du tipi permet en outre de demeurer en contact visuel avec le monde céleste, le paradis, et le Créateur de tous les organismes vivants. Le foyer sert à cuire les aliments, mais il est aussi source de chaleur et de confort, et tous les occupants du tipi peuvent en profiter également. Le feu représente l’essence de l’être, la force de vie, le trait d’union entre les mondes situés en deçà et au-delà de la surface de la Terre. L’entrée unique peut être ouverte ou fermée, permettant l’entrée de lumière ou l’intimité, selon les besoins. L’emplacement du tipi est établi avant sa construction et l’entrée fait toujours face à l’est, pour honorer la nature, qui fournit à l’humain tout ce dont il a besoin pour se nourrir. On retrouve encore ici ce sentiment d’être relié à la nature, en relation active avec elle. Par ailleurs, le fait d’être assis directement sur la terre dans le tipi donne une impression certaine d’enracinement, de communion étroite avec la Terre mère, ce qui souligne de nouveau le lien de parenté entre l’humain et la nature.

Le symbolisme du tipi

Dans la société pied-noir traditionnelle, le tipi est l’un des endroits où l’on tenait des discussions importantes et où l’on prenait des décisions, mais pris dans sa totalité, il symbolise la sphère des forces de l’énergie et des formes de vie interdépendantes, les niveaux d’existence qui composent l’univers – tout ce qui est visible et invisible, dans l’eau comme dans les nuages, de même que tous les êtres qui marchent sur la terre ou qui vivent sous sa surface. Le tipi représente tous ces liens, sur le plan latéral mais aussi vertical, c’est une représentation parfaite de la vie elle-même.

La gouvernance

La Chambre des communes est le lieu où s’applique la procédure parlementaire du gouvernement du Canada (à Ottawa). Les édifices du Parlement sont des bâtiments de pierre imposants. L’ouverture et la clôture des séances parlementaires sont marquées par l’introduction cérémoniale de la masse portée par le Sergent d’armes du Hall d’honneur à la Chambre des communes. La masse – jadis une arme - est un long bâton en or qui symbolise l’autorité de la Chambre des communes et que l’on place sur la table centrale. Aujourd’hui, dans les cours et les conseils d’administration, le maillet joue à peu près le même rôle, celui de représenter l’autorité. Les députés ou membres du Parlement ont une place assignée. Ainsi, les députés du parti au pouvoir s’assoient d’un côté de la Chambre et ceux des partis d’opposition, du côté opposé. Le président de la Chambre, quant à lui, prend place au milieu. La Chambre est de forme rectangulaire et les sièges sont situés de chaque côté, comme dans un auditorium.

En ce qui a trait au processus, la période des questions est l’occasion pour les députés, en général ceux de l’opposition, de poser des questions au parti au pouvoir – de remettre en question les décisions qu’il propose.  Toutes les questions doivent être adressées au Président de la Chambre. La période des questions est généralement vivante, animée, mais elle peut parfois tourner à l’hostilité, voire à l’agressivité, et être difficile à suivre lorsque plusieurs personnes se mettent à parler ou à crier en même temps. Le Président de la Chambre doit alors mettre fin aux débats, aux injures, etc.  Les décisions ont force de loi lorsque toutes les étapes du processus d’adoption du projet de loi et du vote ont été franchies.

En ce qui a trait à l’égalité des sexes, le gouvernement du Canada compte actuellement beaucoup plus d’hommes que de femmes, mais la situation change à mesure qu’un plus grand nombre de femmes se lancent en politique. Le Sénat est l’endroit où l’on retrouve beaucoup d’anciens députés, qui travaillent à élaborer des politiques gouvernementales.

Chez les Pieds-Noirs traditionnels, on relève certaines similitudes. Ainsi, l’ouverture et la clôture des discussions menant à la prise de décision sont marquées par une cérémonie de purification par la fumée et par la présentation d’un ballot d’objets sacrés. En outre, des places sont assignées aux membres de la communauté aptes et habilités à participer à l’événement, les hommes devant s’asseoir d’un côté, les femmes de l’autre. L’autel de purification se trouve au centre, l’emplacement d’honneur par excellence. Le processus de prise de décision comporte des discussions, des chants et des danses.

Contrairement aux pratiques du Parlement toutefois, les discussions des Pieds-Noirs traditionnels se tiennent dans le plus grand respect de tous ceux qui prennent la parole, et cela, en l’honneur du Créateur et des dons de savoir et de sagesse conférés aux preneurs de décision. Cette façon de faire favorise l’égalité des sexes et la transmission du savoir d’une génération à l’autre, du grand-père au père et du père au fils, de la grand-mère à la mère et de la mère à la fille.  La transmission de savoir des plus vieux aux plus jeunes est hautement estimée et l’on accorde la plus grande attention au point de vue des aînés. Le respect du Créateur est d’une importance suprême puisque le pouvoir sous toutes ses formes aurait été transmis par le Créateur lui-même, non par l’être humain. Et le ballot n’est pas un symbole de guerre, il se compose d’un assortiment d’objets tels que plumes, feuilles de plantes, os d’animaux.  Ces objets symbolisent la vie et le lien de parenté qui unit l’être humain au monde des bêtes et à celui des plantes. Le gardien du ballot reçoit une formation pour savoir comment il doit en prendre soin. Enfin, les décisions prises dans le tipi ont « force de loi » uniquement après avoir été acceptées ou attestées par tous et une fois prononcées les prières d’usage pour demander conseil et sagesse.

Le leadership pied-noir

Dans la société pied-noir traditionnelle, l’autorisation de diriger repose sur une évaluation des connaissances culturelles en matière de chant, de langue et de mouvement (les danses). Ces connaissances peuvent avoir été transmises au candidat par des aînés de sa collectivité comme elles peuvent provenir de ses rêves ou de ses quêtes de vision, ce qui souligne alors la source spirituelle de son savoir. Les objets servant à représenter l’autorité, le ballot ou le hochet par exemple, revêtent par conséquent un sens spirituel très important puisque les décisions prises doivent toujours être respectueuses de tous les êtres vivants, qui ont été créés dans un rapport d’égalité.  Une cérémonie de purification par la fumée émanant de plantes médicinales traditionnelles - le tabac tout particulièrement - lance le processus de purification des participants, préalable aux discussions. La fumée des plantes qui se consument se répand dans le tipi et transmet des prières demandant conseil, force et sagesse au monde des esprits, au Créateur, puisque tout ce processus « juridique » est un protocole sacré, don du Créateur aux Pieds-Noirs. 

Objectifs de l’élève

Connaissance et compréhension :

  • Faire le lien entre certaines caractéristiques des méthodes de communication traditionnelles des Pieds-noirs et leurs valeurs culturelles traditionnelles.
  • Comprendre la structure et les composantes du mode de gouvernance de la société pied-noir traditionnelle par rapport à ceux du gouvernement fédéral du Canada
  • Montrer une compréhension de la signification des symboles représentant le Parlement du Canada et la société pied-noir
  • Analyser les fondements philosophiques du système de justice occidental par rapport à ceux de la société autochtone
  • Montrer une compréhension du rapport qui existe entre le cadre ou le lieu où l’on se trouve et l’usage qu’on en fait 
  • Montrer une compréhension de l’interdépendance entre les organismes vivants – animaux, plantes, humains – et les éléments
  • Voir le modèle du cercle comme étant au coeur de l’idéologie des Pieds-Noirs
  • Définir la structure, les composantes et le symbolisme du tipi des Pieds-Noirs

Recherche sur les valeurs :

  • Faire ressortir les ressemblances et les différences entre le processus de prise de décision du Parlement et celui du tipi des Pieds-Noirs
  • Évaluer la nature des discussions lorsqu’elles se tiennent dans un espace circulaire par rapport à leur tenue dans un espace rectangulaire, occupé par des sièges répartis sur différents niveaux
  • Voir le « lieu », le « mouvement », la « langue » et le « chant » comme des composantes du processus pied-noir piikani traditionnel

Mise en application des compétences :

  • Développer ses compétences en communication de groupe et ses techniques de présentation
  • Dessiner un diagramme de Venn pour illustrer sa compréhension du concept de ressemblance et de différence
  • Démontrer des aptitudes en communication sur une base individuelle ou en collaboration avec d’autres
  • Naviguer sur Internet avec une certaine aisance

Stratégie

  1. À l’aide d’une balance, d’une photo de la statue de la Liberté ou d’un maillet, lancez une discussion sur les symboles de la loi et de la justice. Quels autres symboles représentatifs d’une culture ou d’une société retrouve-t-on ailleurs dans le monde, par exemple en Chine, en Inde ou au Mexique? Que représentent ces symboles? Quelles sont leurs origines historiques?
  2. Présentez la notion de « loi ». Comment peut-on comparer la loi en Amérique du Nord et dans d’autres pays? Quel est le fondement d’une loi? Qui est assujetti à la loi et qui ne l’est pas? Existe-t-il des endroits où certains types de lois ne s’appliquent pas?
  3. Imaginez une liste de scénarios possibles si aucune loi ne régissait...

a)      les routes et les autoroutes

b)      la propriété privée

c)      la protection de l’enfance

d)      les sociétés

  1. Présentez, le plus simplement possible, les principaux éléments du processus utilisé pour légiférer au Canada :

a)      Tenue d’une réunion en un lieu spécial pour discuter de certains enjeux

b)      Présentation de l’information ou des faits

c)      Présentation d’une motion offrant des solutions au problème

d)      Débat sur les options possibles

e)      Prise de décision, vote

f)        Adoption d’une résolution

g)      Enregistrement des décisions

h)      Exécution de la décision, promulgation de la loi

  1. Assistez à la période des questions à la Chambre des communes – la période des questions a lieu tous les jours où la Chambre siège; elle est transmise à la télévision ou en ligne sur le réseau CPAC – voir « Ressources additionnelles ». 
  2. Discutez de la nature des communications au Parlement. Comment les personnes qui prennent la parole se comportent-elles? Comment s’expriment-elles? Quelle est la nature de leurs questions? Quelles valeurs culturelles expriment-elles dans leurs échanges? Comment les discussions se terminent-elles? 
  3. Comparez cette forme de gouvernance au mode de gouvernance pied-noir traditionnel, tel que l’ont expliqué les aînés, M. Reg Crowshoe, M. Geoff Crow Eagle et Mme Maria Crowshoe. 
  4. Lisez le sommaire ci-dessus et discutez-en.
  5. Visitez le site www.fourdirectionteachings.com pour écouter les enseignements des aînés.

a)      Sous « Introduction », allez aux enseignements des Pieds-Noirs pour en savoir plus sur la nation des Piikanis et sur la structure circulaire du tipi.

a)      Allez à « Aînés / grands-parents de cérémonie (Est) » pour en savoir plus sur les questions d’autorité et de leadership chez les Pieds-Noirs.

b)      Allez à « Les célébrants (Ouest) » pour obtenir de l’information sur la transmission de savoir.

c)      Allez à « Les ballots » pour en savoir plus sur le symbole d’autorité que représente le ballot.

d)      Allez à « Les sociétés » pour en savoir plus sur l’organisation des systèmes de gouvernance pieds-noirs

  1. Discutez des paramètres des Pieds-Noirs traditionnels au chapitre de l’autorité : le lieu, le mouvement, la langue et le chant.  Le « lieu » se rapporte au lieu de discussion.  Dans quelle mesure est-ce important?  Le « mouvement » se rapporte à la danse et à l’imitation d’animaux dans le but de communiquer avec leur esprit et de recevoir leurs enseignements.  Pourquoi la danse aurait-elle une quelconque incidence sur la capacité de communiquer et de prendre des décisions efficaces? La « langue » se rapporte au fait de pouvoir parler le pied-noir. Pourquoi cette connaissance influerait-elle sur la manière dont on peut s’exprimer?  Le « chant » se rapporte au fait de pouvoir chanter les chansons traditionnelles.  Quelle est l’importance du chant lorsqu’il est question de leadership?
  2. En groupes, dessinez un diagramme de Venn devant représenter les ressemblances et les différences entre le mode de gouvernance parlementaire et le mode de gouvernance pied-noir traditionnel sur les points suivants :

a)      le lieu où se tiennent les discussions

b)      la manière dont les suggestions sont faites

c)      qui sont les participants

d)      le rôle des différents types de participants

e)      la manière dont les décisions sont prises

f)        la manière dont les décideurs sont choisis, ou autorisés à diriger

g)      la manière dont les décisions deviennent lois (ou sont adoptées)

h)      la région ou le territoire de compétence où les décisions sont prises

i)        les objets utilisés pour symboliser le pouvoir législatif

  1. Résumez la leçon en faisant un choix parmi les sujets de discussion et les exercices optionnels ci-dessous.

Sujets de discussion :

  • Quelles comparaisons peut-on faire entre une société autochtone pour qui toutes les choses vivantes sont apparentées, animées d’un esprit et de valeur égale, et la vision du monde occidental?  Dans quelle mesure la spiritualité joue-t-elle un rôle dans le fonctionnement du gouvernement canadien aujourd’hui? En a-t-il toujours été ainsi? Quels facteurs ont contribué à ces changements?
  • Comment une société fondée sur la communication orale peut-elle fonctionner différemment d’une société fondée sur l’écrit? Quels sont les avantages et les désavantages de chacun des systèmes?
  • Lorsqu’il est question du tipi, quelle est la signification du cercle comme lieu de discussion et de prise de décision? Comment ce cadre se distingue-t-il d’une salle et d’une table de conférence, par exemple? Comment le cadre ou le lieu influence-t-il les discussions elles-mêmes?
  • Comparons le ballot utilisé par les Pieds-Noirs à la masse dont on se sert au Parlement. Que nous révèlent ces objets sur le plan des valeurs culturelles? Que nous apprend le ballot sur l’importance qu’attachent les Autochtones traditionnels aux mots et aux idées, sur leur caractère sacré? Comment cette manière de voir se reflète-t-elle sur l’importance de parler en pesant ses mots et avec respect?  
  • Comparons le rituel de purification par la fumée à celui du coup de maillet pour marquer l’ouverture d’une réunion. Comment ces deux gestes illustrent-ils différentes manières de mener ses affaires? Comment le respect de la masse ou du maillet s’est-il modifié au cours des siècles? Comment la manière de faire traditionnelle des Pieds-Noirs intègre-t-elle une part de spiritualité dans ses processus (législation, gouvernance, etc.)? 
  • Pensons aux questions liées à la séparation de l’Église et de l’État. Comment les valeurs autochtones traditionnelles soulignent-elles le caractère spirituel de la gouvernance et comment se tournent-elles vers les esprits pour ce qui touche l’autorité?
  • Pourquoi le système judiciaire canadien peut-il être source de conflit pour les Autochtones traditionnels?  
  • D’un point de vue traditionnel piikani, avons-nous autorité sur la terre pour l’exploiter, pour vendre l’eau ou le bois qui s’y trouve? Qui nous a conféré cette autorité, le Créateur ou des êtres humains? Qu’est-ce qui motive les humains à protéger la terre ou à l’exploiter?
  • Comment une chanson, une musique ou une histoire peut-elle nous toucher? Nous touche-t-elle sur le plan émotif ou davantage sur le plan de l’esprit, de notre pensée?

Exercices optionnels :

  • Assistez à un procès et discutez du processus judiciaire canadien en action.
  • Simulez une période de questions en se fondant sur des enjeux importants pour l’école
  • Visitez le Parlement, à Ottawa
  • Invitez un représentant du cercle de sentence autochtone à venir parler aux élèves de la manière dont ce processus fonctionne et des raisons pour lesquelles les communautés autochtones l’utilisent. Quels effets les communautés ont-elles remarqués maintenant que ce processus est en place? 
  • Rédigez un rapport sur la nature des processus de gouverne contemporains en Amérique du Nord par rapport à ceux de la société pied-noir traditionnelle.

Vocabulaire

  • Architecture
  • Structure
  • Habitation
  • Construction
  • Circulation
  • Enracinement
  • Sexes
  • Transmission
  • Consensus
  • Gouvernance
  • Autorisation

Matériel requis

  • Balance
  • Maillet
  • Photo de la statue de la Liberté
  • Plume

Évaluation

Évaluation, par l’enseignant, des activités de groupe et du diagramme de Venn

© 2006 - 2012 Tous droits réservés 4D Interactive Inc., a subsidiary of Invert Media Inc. Inc.